Moïse Marcoux-Chabot

Ce qui transforme

 

«Nous n’en sommes pas encore au gaz lacrymogène,
aux grenades asphyxiantes, aux barbelés et aux chars d’assaut,
mais l’avilissement et l’humiliation subis par les inculpés
sont les mêmes ici qu’ailleurs.»

– Préface, Le Lundi de la matraque, Éditions Parti Pris, Montréal, 1968

Synopsis

Drame documentaire / Québec / 2014 / 28 minutes / N&B / V.O.F.

Le 15 mars 2013, Biron Desbois a été arrêté par le Service de police de la ville de Montréal (SPVM), alors qu’il se préparait à filmer la manifestation annuelle du Collectif opposé à la brutalité policière (COBP). Quelques jours plus tard, il a témoigné des circonstances de sa détention dans un texte largement partagé.

Ce qui transforme est un court-métrage tourné deux mois après les événements, lorsque le vidéaste militant retourne sur les lieux de son arrestation. Traumatisé et radicalisé par cette expérience, il décrit les abus subis et partage ses réflexions sur le pouvoir, le maintien de l’ordre et la société.

Note du réalisateur: Si vous avez vécu vous-même une expérience d’arrestation traumatisante, il est suggéré de visionner ce documentaire en compagnie de camarades avec qui vous pourrez discuter et trouver réconfort après le film.

Biron Desbois, protagoniste principal. Photogramme tiré du film, Moïse Marcoux-Chabot 2013.

Biron Desbois, protagoniste principal. Photogramme tiré du film, Moïse Marcoux-Chabot 2013.

Générique

Témoignage: Biron Desbois
Réalisation, image, son et montage: Moïse Marcoux-Chabot
Musique originale: Sylvain Picard (improvisation live à Courts Critiques #2 au Centre PHI le 11 avril 2014)
Images additionnelles: Marc Laramée et Biron Desbois
Affiche: Audrey Larouche
Remerciements: Gabriel Marcoux-Chabot, Denis McCready, Mireille Jalbert, Koby Rogers Hall, Courts Critiques, Prends ça court! et le Centre PHI.
Production: Ceci n’est pas un film

Ce qui transforme est la première production officielle liée au projet documentaire transmédia L’ordre et les idées.

Le projet L’ordre et les idées a reçu le soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ) via une bourse de la relève du volet Cinéma et vidéo 2012.

calq-logo

Bande-annonce

Extrait

«

«C’est ce qui m’est arrivé.» – Biron Desbois (image et citation tirées de Ce qui transforme.

Affiche

ce-qui-transforme-affiche-web

Illustration Audrey Larouche 2014

Ce qu’on en dit

«Un film intelligent et sensible sur la répression policière et ses conséquences.
Un film qui montre la nécessité d’un radicalisme tranquille et sincère.
À voir si vous avez déjà été arrêté pour avoir voulu défendre une idée.
À voir, surtout, si ça ne vous est jamais arrivé.»
Gabriel Marcoux-Chabot, mon frère, écrivain et critique de théâtre au Devoir

«Travail exceptionnel et essentiel de Moïse Marcoux-Chabot.
À voir et partager absolument. […] Beau et troublant.»
– Simon Beaulieu, réalisateur de Godin et Miron: un homme revenu d’en dehors du monde

«Un chef-d’œuvre aussi troublant qu’essentiel.»
– Eric Robertson, vidéaste à 99%Média, monteur de Dérives

«L’important ET excellent Ce qui transforme […] à regarder jusqu’aux dernières délicieuses secondes.»
– Mario Jean, photographe et vidéaste (MADOC), réalisateur de L’étau

«La mémoire des violences n’est pas chose facile à accepter pour les sociétés. Nombreux sont les exemples où elle fut banalisée et ignorée, parfois pour satisfaire des intérêts politiques, la plupart du temps parce qu’elle s’inscrit en faux contre les idéaux que les sociétés se sont construits pour elles-mêmes à travers le temps.
On dit de l’art qu’il rend visible l’invisible. À ce titre, Ce qui transforme est une véritable oeuvre d’art, une contribution à cette mémoire collective des violences.»
Michaël Fortin, réalisateur indépendant et vidéaste à 99%Média, réalisateur de Printemps érable – Manifeste vidéo

Distribution

Une copie de travail du film d’une durée de 20 minutes a été présentée le 11 avril 2014 au Centre PHI à Montréal, lors de la seconde édition de Courts Critiques, ainsi qu’au Cinéma Paraloeil de Rimouski le 17 avril.

La version finale de Ce qui transforme a été diffusée en ligne sur La Fabrique culturelle du 6 au 20 novembre 2014 dans le cadre du concours La Fabrique culturelle et les RIDM craquent pour les courts.

Voir le film

Depuis le 6 novembre 2014, Ce qui transforme peut être visionné intégralement sur moisemarcouxchabot.com et Viméo.

Il est possible de le télécharger en format Quicktime à des fins de visionnement privé via Viméo.

Merci de contacter le réalisateur si vous désirez organiser une projection publique.