Moïse Marcoux-Chabot

Carte blanche de courts-métrages à Paraloeil

C’est avec plaisir que j’ai accepté une invitation du Cinéma Paraloeil de Rimouski, le seul cinéma au Québec diffusant majoritairement du cinéma d’auteur québécois et du cinéma documentaire. J’y présenterai le 17 avril 2014 un programme composé de plusieurs de mes courts-métrages documentaires récents, tournés à Montréal et en Gaspésie. Je serai présent lors de cette soirée pour expliquer ma démarche et discuter des films avec le public.

Description de la soirée

«Créateur autodidacte très actif sur les réseaux sociaux, [Moïse Marcoux-Chabot] réalise la plupart de ses courts-métrages de façon autonome et les diffuse directement sur le web, sans intermédiaires. Il s’inscrit dans une nouvelle vague de vidéastes marqués par le printemps érable qui luttent par l’image et le son, caméra au poing, tout en s’ancrant dans l’héritage du cinéma direct. Cette carte blanche sera une occasion de découvrir sa démarche singulière et de voir ou revoir ses documentaires marquants de la dernière année ainsi que des œuvres inédites fraîchement sorties de la salle de montage.»

Films projetés

Le collabo, 12 min, 2013
Rencontre impromptue avec un collabo, en marge d’une arrestation de masse aux relents bien plus totalitaires qu’arbitraires. D’abord méfiant, puis fanfaron, Sylvain s’expose.

Ce qui transforme, 20 min, 2014 (version de travail)
Le 15 mars 2013, Biron Desbois a été arrêté, détenu et torturé par la police de Montréal, alors qu’il se préparait à filmer la manifestation annuelle du Collectif opposé à la brutalité policière. Dans ce documentaire, le vidéaste militant retourne sur les lieux de son arrestation et se voit confronté à de douloureux souvenirs.

Sons étranges, 7 min, 2013
Les vagues, les ondes, la différence et la résonance. Dans un petit village côtier de l’est du Québec, les notes d’une collection de vaisseaux de cristal se font entendre. Rencontre vibrante avec Guy Robichaud, créateur de sons hors normes.

Lespouère, 20 min, 2013
Portrait du militant écologiste Bilbo Cyr, poète et slameur gaspésien, qui parle de sa région comme il l’habite: avec passion et poésie, mais aussi avec colère. Il défend et fait vivre son territoire par la parole, son arme de prédilection, semant du rêve dans la terre et les esprits.

Et quelques surprises!

Bio du réalisateur

Formé à l’école buissonnière de l’anthropologie visuelle, Moïse Marcoux-Chabot agit en société comme documentariste indépendant. Il s’intéresse à la répression policière et politique, à la critique médiatique, aux mouvements sociaux et, de plus en plus, à la Gaspésie et ses enjeux socioculturels et environnementaux. Il est connu notamment pour ses analyses rigoureuses, sa couverture sensible de manifestations brutalement réprimées et sa participation à la Course des régions en tant que représentant de la Gaspésie. En savoir plus…

Le Cinéma Paraloeil

Centre d’artistes contribuant à la création d’un cinéma d’ici en louant des équipements et en donnant des formations et du soutien aux artistes. Le centre alimente la culture cinématographique en offrant des programmations diversifiées et collabore à plusieurs initiatives de diffusion en région. Voir la fiche de la soirée sur le site de Paraloeil.

Infos pratiques

Jeudi 17 avril, 19h30
Cinéma Paraloeil (Coopérative Paradis)
274 rue Michaud, Rimouski
Téléphone: 418-725-0211
Tarif: 6 $ régulier, 5 $ réduit, gratuit 12 ans et moins

C'est la zone de titre

logo-paraloeil-web-blanc