Moïse Marcoux-Chabot

Projection de la Trilogie du regard

Tchad, juillet 2007. En tournage de la scène du mariage forcé (Regards tchadiens).

C’est avec plaisir que je présenterai une rétrospective commentée de mes trois premiers courts-métrages à l’Université de Montréal ce 19 septembre, à 16h30. La projection aura lieu dans le cadre des rencontres hebdomadaires du RAV (Rencontres en Anthropologie Visuelle), au local C-3019 du Pavillon Lionel-Groulx (3e étage). Le RAV offrira de la pizza aux personnes présentes.

Cet événement sera l’occasion non seulement de mettre en contexte et de commenter chacun des films présentés, mais aussi de les situer par rapport à ma réflexion en anthropologie visuelle et de présenter des objets, images et séquences inédites liés à la Trilogie du Regard. Nous serons bien loin d’un cours magistral et plutôt en pleine expérience interactive et réflexive. Il y aura matière à découvertes même pour les gens qui connaissent bien mes oeuvres ou auraient envie de les visionner en ligne avant l’événement.

La Trilogie du Regard

Trilogie regroupant, à posteriori, trois œuvres documentaires réalisées parallèlement à mes études en anthropologie. Reliés thématiquement et composés à partir d’images provenant de l’étranger, ces trois courts-métrages proposent une réflexion sur l’image, sur les choix de représentation et sur la relation entre personne filmant et personne filmée.

Points de vue
2006, 14 min
Petite Oeuvre Multimédia (POEM) réalisée à partir de photographies prises au Pérou, en Bolivie et à Cuba. Cet essai photographique et sonore propose une réflexion sur la positionalité des points de vue.

Regards tchadiens
2008, 20 min
Essai audiovisuel sur la représentation de l’autre et de soi. À travers une suite de quatre regards, le spectateur est amené à réfléchir sur l’utilisation du médium cinématographique et sur la relation entre observateur et observé.

Jeune fille: caméra
2009, 10 min
Essai d’anthropologie visuelle analysant une suite d’interactions entre un observateur/cinéaste/anthropologue et une jeune fille tchadienne, interactions ayant eu lieu par l’intermédiaire de la caméra.