Moïse Marcoux-Chabot

Les Îles (2) Machines, bestioles et noirceur

Pour donner suite à mon album de photos des Îles-de-la-Madeleine (Vie, nature et travail), voici une deuxième série d’images sélectionnées autour de trois thèmes: la visite d’une carrière de pierres, l’observation en gros plan de bestioles diverses et la photographie de nuit.

Machines

Ceci n'est pas un truck stop sous le soleil du Michigan. Plutôt la marque d'un concasseur de pierres sous le soleil des Îles.

Je sais apprécier la beauté de la vieille mécanique bien huilée.

Exploration lunaire sur le sol acadien.

Un levier est brisé, l'autre tient avec du fil électrique. Ça fonctionne encore ?

La rouille, dans ses nuances, ça a quelque chose de beau.

Une pince-grip unie à un engrenage, à la vie, à la rouille.

Panneau de contrôle, cadrans, démarreur… Le cerveau de la machine.

Bestioles

Une toute petite toile d'araignée dans l'herbe, couverte par la rosée du matin.

Derrière chaque toile se cache une araignée aux aguets.

Pour remarquer les escargots, il suffit de ralentir un peu et de s'approcher du sol.

Maison rayée sur escargot baveux sur maison rose.

L'effet papillon.

Matin pluvieux. Cris d'oiseaux. Champ de bataille. Restes épars. Un renard est passé par là.

Le seul bon maringouin est un maringouin mort.

Et le soleil de mer se coucha…

Noirceur

Lorsque la lumière du soleil disparait, il reste celle de la lune et des étoiles à capter.

Croix illuminée au haut de la butte des Demoiselles.

Fin de soirée derrière le Café de la Grave. Je jalouse les propriétaires de voiliers.

Vue nocturne du Frolic, le bateau à l'entrée du Site d'Autrefois, sur la Montagne.

Une promenade de nuit au Lac solitaire pour observer les étoiles. J'ai été servi.

Aux Îles, il y a autant d'étoiles dans le ciel que n'importe où ailleurs. Mais là-bas, on les voit.

2 commentairesLaisser un commentaire

  • J’aime beaucoup la photo de l’escargot sur le mur rose et le contraste avec le vert.

    Les étoiles sont complètement folles, mais ma préférée demeure celle du Frolic. On dirait un
    modèle réduit pour un vidéo clip des colocs 😛 La lumière est plutôt parfaite, as-tu utilisé
    un flash ou deux ou tout était allumé?

  • Merci François. En effet, il y a quelque chose de « surnaturel » avec la photo du Frolic. Elle est prise sans trépieds, avec éclairage naturel (la lune et le spot de lumière qui éclairait le bateau). Par contre, c’est la seule pour laquelle j’ai fait un montage HDR, soit en prenant deux photos avec expositions différentes et en les combinant sur Photoshop.