Moïse Marcoux-Chabot

Gaspésie 2023

«La Gaspésie, pays intérieur de chacun de nous.
Le cri qui
fera peur à tout le monde, c’est d’ici qu’il viendra.»

– Félix Leclerc

Synopsis

Fiction / Québec / 2013 / 5 min / V.O.F.

Dans un futur pas si éloigné, la péninsule gaspésienne a été privatisée et cédée au consortium industriel Energia. Dans ce vaste territoire pollué, presque vidé de ses habitants et surveillé par une police privée militarisée, une résistance clandestine se prépare…

Court-métrage de fiction réalisé dans le cadre de la Course des régions 2013, en tant que représentant de la Gaspésie. Tourné à Baie-des-Sables, Mont-Louis, l’Anse-Pleureuse, Murdochville, Gaspé, Haldimand, Percé, l’Anse-à-Brillant, Bougainville, Belle-Anse,, Pabos, Grande-Rivière, Chandler, Port-Daniel-Gascons, Saint-Siméon, Caplan, Saint-Alphonse, New Richmond, Saint-Louis, Sainte-Florence, Causapscal, Sayabec et plus loin encore…

Entrevue avec le réalisateur (extrait)

«C’est un film d’anticipation dystopique, soit l’inverse d’une utopie, un genre cinématographique qui me plait beaucoup. C’est en quelque sorte l’antithèse de mon court-métrage documentaire Lespouère, que j’avais tourné en Gaspésie au printemps 2013. En m’ancrant dans l’histoire de la région et l’exploitation abusive de ses ressources naturelles, mais aussi en m’inspirant de la répression policière contemporaine au Québec, j’ai imaginé un futur proche dans lequel le scénario du pire s’est concrétisé sur la plupart des fronts environnementaux et sociaux. C’est aussi mon interprétation personnelle du «cri qui fera peur à tout le monde» dont parlait Félix Leclerc à propos de la Gaspésie. Dans cet univers alternatif, la région est privatisée, exploitée, polluée, saccagée, surveillée, militarisée et peu à peu vidée de ses habitants par un consortium industriel tentaculaire et vorace.»
– Moïse Marcoux-Chabot

Lire la suite de l’entrevue…

 Images du film

gaspesie-2023-image-1

gaspesie-2023-image-2

gaspesie-2023-image-3

Générique

Scénario, réalisation, costumes, images, son, montage et post-production:
Moïse Marcoux-Chabot

Premier rôle, aide à la scénarisation, assistante de production, images additionnelles, conductrice dévouée et bien plus:
Noémie Chabot

Aide à la scénarisation, images additionnelles et logo Energia:
Mario Jean / MADOC

Aide à la scénarisation:
Amélie Couture-Telmosse

Trame sonore:
Guillaume Arsenault, Vent Pire (version instrumentale)
Pièce tirée de l’album Ton dictionnaire du bout de la terre, 2009

Figurants et figurantes:
Simone Beaudoin, Lysandre Boudreau Gaudet, Thomas Chambon, Bilbo Cyr, Mathieu Dubé, Mathew Gaddes, Shawn Inder, Dominique Landry, Moïse Marcoux-Chabot, Damien Paquet, Maryse Poisson, Jacinthe Poisson, Martin Zibeau, Karley Zibeau, Julianne Zibeau, Émile Zibeau, La famille porc-épic, The Stimulator, Chumsky le chien, AR Drone 2.0 & la Belette

Images Creative Commons:
A Barn Dweller, Derek Gavey, Gerry T., Lock the Gate Alliance, Mike Baird, Peter Castleton, Roy Luck, Sam Beebe Ecotrust, Submedia.tv

Sons Creative Commons:
Acclivity, Are160Ocean, Black Boe, Felix Blume, Melissapons, Scratchikken, The Clue Geek & le bon vieux Wilhelm

Merci à:
Audrey, Bilbo, Gabriel, Frank, Maude, Mireille et Simon-Pierre
Éco-vigilance Baie-des-Chaleurs
Environnement Vert Plus
Festival Les Percéides
Tache d’huile

Coproduction:
Course des régions & Ceci n’est pas un film, 2013

Distribution

– Finaliste de la Course des régions 2013
– Première au théâtre Granada, Sherbrooke, 10 octobre 2013
– Webdiffusion de la soirée de première par Radio-Canada, 10 octobre 2013
– Mise en ligne, 11 octobre 2013
– Tournée gaspésienne «De réalisme et d’espoir» (13 projections), janvier et février 2014
Courts Critiques au Cégep du Vieux-Montréal, mars 2014
Projections en salles, cinémas Beaubien à Montréal, Clap à Québec, Aylmer à Gatineau et Musée de la Civilisation à Québec, 22 au 28 août 2014
– 22 avril 2015, cégep de Gaspé: Projection en présence du réalisateur, dans le cadre du colloque Gaspésie 21e (événement Facebook)