Moïse Marcoux-Chabot

Du nouveau pour L’ordre et les idées

Ce soir, je tourne une nouvelle entrevue pour mon documentaire L’ordre et les idées, démarré il y a plus de deux ans. Le projet a beaucoup évolué depuis qu’il a pris forme dans l’année suivant le G20 de Toronto. Il a connu des périodes plus creuses et d’autres où les idées partaient dans tous les sens.

La grève étudiante et la répression qui l’a accompagné m’ont certes distrait de ce projet, mais m’ont aussi permis d’explorer de nouvelles pistes de réflexion et d’être exposé à une multitude de récits semblables d’expériences humaines parfois désolantes, parfois révoltantes, parfois inspirantes. Surtout, j’y ai vu une démonstration de plus, très concrète, que l’ordre social en place n’hésite pas à mobiliser des ressources énormes pour contrôler, réprimer et criminaliser la dissidence politique.

Je me suis surpris hier à revisionner le court film réalisé en novembre 2011 pour présenter les grandes lignes de L’ordre et les idées, dans sa forme de l’époque. Plus ça change, plus c’est pareil… Avec quelques mots en moins et quelques poils de barbe en plus, je referais le même aujourd’hui.

Le site du documentaire sera bientôt mis à jour pour mieux refléter où il en est rendu. Je l’annonce cependant tout de suite: L’ordre et les idées documente désormais l’expérience individuelle et collective des personnes arrêtéEs au G20 de Toronto… mais aussi avant et après, dans d’autres contextes d’expression et de répression politiques, incluant la grève et ses suites.