Moïse Marcoux-Chabot

Tire de chevaux au 125e de Saint-Nérée

Du 29 au 31 juillet 2011, mon village natal, Saint-Nérée de Bellechasse, célébrait ses 125 ans d’existence. Je ressens encore un certain attachement pour le petit coin de pays qui m’a vu grandir, même si je n’y avais pas mis les pieds depuis plusieurs années. Je fais partie des exilés qui ont quitté leur village à un moment ou un autre pour se déplacer vers les grandes villes du Québec.

J’y suis retourné avec curiosité et nostalgie, revoyant des camarades de classe du primaire et du secondaire, leurs parents, les figures connues du village et des rangs. J’ai passé du bon temps et j’ai choisi de mettre à profit mes compétences de vidéaste pour essayer de dresser un petit portrait des célébrations. Entre deux bières et quelques hot-dogs, des conversations avec des amis perdus de vue et quelques rigolades en famille, j’ai capté des images et sons, que j’ai édité rapidement dans ce montage.

Ce n’est ni un vidéo officiel de l’événement (il manque tellement de moments !), ni un portrait des Néréens et Néréennes, ni un documentaire finement travaillé. Tout au plus, il s’agit d’un clip sympathique qui évoque les festivals de village du Québec. Je me suis surtout attardé sur l’attraction du dimanche après-midi, la tire de chevaux, que je voyais pour la première fois. Même dans ce cas, j’ai bien compris en discutant avec les propriétaires des chevaux que, selon eux, pour faire un bon «tape» d’une tire, il faut la filmer du début à la fin, pour bien voir tous les participants et chacune des rondes. Dire que je n’ai même pas filmé le gagnant ! J’espère qu’ils apprécieront tout de même le regard que j’ai porté sur leur compétition.

Je ferai mieux au 150e.

Filmé en DSLR avec le Canon T2i + Magic Lantern, lentilles kit 18-55mm et 28mm f1.8, Rode Videomic Pro et Zoom H4N.
Tourné les 30 et 31 juillet 2011, à Saint-Nérée de Bellechasse.
Image, son et montage: Moïse Marcoux-Chabot
Sons additionnels: François Carbonneau
Musique: Kevin MacLeod et extraits du gala amateur
Merci au comité organisateur du 125e, aux visiteurs et aux participants de la tire de chevaux.
Productions Ceci n’est pas un film 2011

6 commentairesLaisser un commentaire

  • «Ouin Pascal t’es pas si pire pour ton âge». Cette phrase là représente tellement l’humour des régions, ça me fait sourire à tout coup. Sinon le résultat est beau, la Canon T2i fait la job en estie. Pis le son, l’as-tu retouché? C’est plutôt pas mal excellent. C’est le Rode Videomic Pro qui fait la job tout seul? 😛 Pis je suis content que tu t’en sois bien tirer avec la musique. Pis le petit travelling au début, je sais pas pourquoi, mais ça a quelque chose de magique, de surnaturel, j’aime les travelling. Pis pour conclure mon petit message un peu déconstruit, ben j’imagine que tu es assez content du résultat, de beaux portraits, pis toute ce que tu m’avais jaser.

  • Les fêtes de village existent de par la participation des gens. Une occasion spéciale, hors de l’ordinaire, hors du quotidien. Souvent l’occasion de se rassembler, de se retrouver, mais aussi de participer, d’être, de créer la communauté. Exaltation de l’identité ou sortie du moment ? Dans quelques années, quand quelqu’un dira : «Te souviens-tu des fêtes du 125e…», qu’en restera-t-il?

    La fierté d’appartenir, le souvenir d’avoir célébré, les activités, les gens, une anecdote, rien du tout parce qu’on n’y était pas, presque rien du tout à cause des 60 bières qu’on avait bu… ? Il y aura tout de même la mémoire de la collectivité qui aura été enrichie ces jours-là, comme à chaque fois que les gens s’unissent et se réunissent. Merci à tous les organisateurs, commanditaires et bénévoles qui offrent l’opportunité aux gens de devenir participant de leur propre existence.

  • @François:
    Merci ! En effet, cet appareil capte de belles images. J’avais hâte de mettre en ligne un vidéo réalisé avec mon nouveau matériel. Encore faut-il savoir cadrer, suivre le focus et faire tous les ajustements d’exposition et couleur. Cette sortie à Saint-Nérée était une occasion pour moi de pratiquer ces compétences !
    La majorité du son d’ambiance vient du Rode, mais un peu du Zoom aussi. J’ai évidemment fait des retouches au montage, mais sans trop y consacrer de temps. Je suis content que ça te plaise! Et ça reste moins long à regarder qu’une tire de chevaux de 3 heures au soleil.

    @Simon:
    J’aime ta vision. Évidemment, avec la tournée des festivals que tu fais cet été, ça te donne un bonne idée des variables et des constantes de la chose.

  • Ouais Mo, désolé je voulais absolument pas sous-entendre que l’appareil avait tout fait l’excellent travail pour en arrivé à ce résultat, c’est juste que je trouve que ça permet une qualité supérieure, pis tu aurais probablement pas pu faire un beau travelling comme ça au début de ton film avec un appareil Nikon, parce qu’ils font une trainée en déplacement, ça déforme les coins de l’image (pour l’avoir testé en magasin). Comme je le disais dans mon message, j’aime beaucoup les portraits, c’est très photographique, j’aime le style. Voilà petite précision apportée! 😉

  • En Belgique, à Bruxelles, j’ai pris plaisir à voir votre fête de village… c’était gai (c’est à dire « agréable en belge..). C’est chouette d’avoir des nouvelles du bout du monde. Je gouterais bien un de ces burgers pain beurre!…Moïse je parlais de toi ce weekend à un ami, sur les « déchettivores ».Bien le bonjour à toi et au plaisir si tu passes par ce coin de pays!

  • je suis si contente que tu es fais cette vidéo car j’adore la simplicité dans lequel tu as crée ce vidéo

    continue de faire ce que tu fais car tu le fais bien et ca été un plaisirs de te revoir